Au champ des écoutes

Vous y découvrirez, au bout d’un chemin ombragé :

Une prairie, des jeunes arbres qui poussent, une serre en production, un jardin mandala pour la créativité, des jardins maraîchers pour la production…Il y a aussi un bois pour se promener, pour jouer, un enclos pour des chèvres, des poules…

Un four à pain et peut être des odeurs de pizzas et de pain si Chani n’est pas loin…Vous y rencontrerez certainement Thibaud et Manon qui plantent, sèment ou récoltent des carottes, des tomates, des choux, des topinambours ou bien d’autres légumes, cela dépend de la saison,

Peut être que vous verrez des enfants qui gambadent dans les herbes hautes, des jeunes qui bricolent et sans doute un Romain pas très loin, Fred, Christophe, Gabrielle, Lucie, Laëtitia, Carmen, Mathias, Emilie, Naëlle, Lise, Adrien, Isabelle… seront peut-être aussi dans le coin…

Vente de plants et légumes et visite libre – mercredi 16h à 19h
Visite guidée – premier dimanche du mois à 16h

          lhumain     laterre

Le champ des écoutes est une association localisée sur la commune des Rives de l’Yon en Vendée. Son objectif principal est de (re)créer du lien entre les Hommes et la Terre. En effet, elle a été créée en 2017 sous l’impulsion de personnes intimement convaincues :

  • du bien être que peut procurer les activités dans la nature pour les petits et les grands : faire une balade, construire une cabane dans un bois, mettre les mains dans la terre, déguster une tomate tout juste cueillie, découvrir une grenouille cacher sous une feuille…
  • de l’importance de se réapproprier son alimentation quotidienne: d’où provient cette fraise ? Comment a-t-elle été cultivée ? Comment fait-on du fromage de chèvre ? Pourquoi ne produit-on pas des tomates en hiver ?
  • qu’il est indispensable de respecter la biodiversité naturelle : gestion de l’espace (création de mare, friche…) ou techniques de production utilisée…
  • que la nature a encore beaucoup de chose à nous apprendre : technique de production sur sol vivant, récolte de plante sauvage, importance des arbres.

Grâce à la mise pratique de méthodes de communication non violente et du consensus lors de nombreuses réunions et des connaissances et compétences de chacun des membres, l’association s’est fortement développée. Aujourd’hui, elle a mis en place une micro-ferme expérimentale utilisant des méthodes d’agriculture naturelle et valorisant localement ces légumes. Elle se compose aussi d’une activité d’accueil permettant d’offrir la possibilité aux personnes le voulant de se reconnecter à la nature, de rompre avec leur quotidien.